facebookpixel

Etes-vous trop cher ?

Etes-vous trop cher ?

C’est une histoire dont je ne me lasse pas. Vous avez certainement dans votre parcours d’entrepreneur vécu cette situation où un client qui vous dit : « vous êtes trop cher ». Ce n’est pas une phrase qui remet simplement en cause votre proposition financière, mais elle interroge aussi votre service ou prestation. Elle dit en quelque sorte que votre travail n’a pas la valeur que vous lui donnez., même si très souvent cette valeur est dans la moyenne du marché. Ça n’a rien de personnel mais ça dénote de 3 choses :

  • La négociation : Le client lorsqu’on lui en donne la possibilité, cherchera toujours à négocier le prix qu’il ait les moyens ou pas.
  • L’ ignorance : Un client qui n’a pas d’expérience vendeur n’a aucune idée de votre schéma de production ; Par conséquent, il aura souvent du mal à évaluer justement votre produit ou service.
  • « La malhonnêteté » : Je ne sais pas si ce mot existe dans un contexte où le produit est efficace, mais certains clients conscients de la valeur de l’offre ou du service n’hésitent pas de façon tout à fait décomplexée à vous faire une proposition qui vous sort de vos chaussettes.

Dans tous les cas, il faut s’attendre à tous les cas de figure. Le plus important ne sera pas de justifier pourquoi vous êtes trop cher, mais de dire pourquoi vous devriez l’être.

Rien de mieux qu’une bonne histoire…

Lisez ces quelques lignes. Elles vous inspireront probablement sur un argumentaire face à certains clients trop  zélés 😊

Un client m’a demandé combien ça coûtait de faire une table. 

Je lui ai répondu : 1 500 €

Il m’a dit : Si cher pour ce boulot ?
J’ai demandé : Combien pensez-vous que ça vous coûterait ?
Il me répond: 800 € maximum… C’est un travail assez simple non ? ! »
-Pour 800 € je vous invite à le faire vous-même.

-Mais…. je ne sais pas le faire.

-Pour 800 € je vous apprendrais à le faire. Donc, en plus de vous économiser 700 €, vous aurez la connaissance pour la prochaine fois que vous le souhaitez.

-Ça lui semblait juste et il a accepté.
-Mais pour commencer : vous avez besoin d’outils : Une scie sous table, une dégauchisseuse-raboteuse, une toupie, des dormants, etc…
-Mais je n’ai pas tous ces équipements et je ne peux pas acheter tout cela pour un seul travail.
-Eh bien alors pour encore 250 € de plus je vous loue mes affaires pour que vous puissiez le faire.
-D’accord , me dit-il.
-D’accord ! Mardi, je vous attends pour commencer à faire ce travail
-Mais je ne peux pas le mardi je n’ai que le temps aujourd’hui.

-Je suis désolé, mais je ne suis disponible que mardi pour vous apprendre et vous prêter mes affaires. Les autres jours sont occupés avec les autres clients.

-D’accord ! Ça veut dire que je vais devoir sacrifier mon mardi, renoncer à mes tâches.
-J’oubliais. Pour faire vous-même votre travail, vous devez aussi payer les facteurs non productifs.
-C’est-à-dire ? Qu’est-ce que c’est ? »
-Pratiques bureaucratiques, fiscales, tva, sécurité, assurance, carburant, etc.
-Oh non !… Mais pour remplir ces tâches, je vais dépenser plus d’argent et perdre beaucoup de temps !
-Vous les avez ? Vous pouvez me le faire avant ? »
-D’accord !

-Je vais vous préparer tout le matériel qu’il vous faudra . Le chargement du camion se fait lundi soir ou mardi matin il faudra que vous veniez pour 6h30 charger le camion. N’oubliez pas d’être à l’heure pour éviter les bouchons et être à l’heure sur place

– À 6 h30 ??? Non ! Trop tôt pour moi ! J’ai l’habitude de me lever plus tard .

-Vous savez, j’ai réfléchi. Vous feriez mieux de faire le boulot. Je préfère vous payer les 1 500 €. Si je devais le faire, ce ne serait pas parfait et ça me coûterait beaucoup plus cher.

Lorsque vous payez pour l’exécution d’un travail, surtout artisanal, vous ne payez pas seulement le matériel utilisé, mais aussi :

– Connaissances
– Expérience
– Étude
– Outils
– Services
– Temps
– Ponctualité
– Responsabilité
– Professionnalisme
– Précision
– Garantie
– Brevets
– Sacrifices
– Sécurité
– Paiement des obligations fiscales

Personne ne peut dénigrer le travail des autres en jugeant les prix.
Ce n’est qu’en connaissant tous les éléments nécessaires à la production d’un certain travail que l’on peut évaluer son coût réel.
Entrepreneurs ou artisans : il n’y a pas de prix élevé, il n’y a que des clients satisfaits.e

  • Partager !:

Idoron

Author Since: 5 septembre 2014

Laissez un commentaire

fr_FRFrançais